dimanche 14 avril 2013

Et pour quelques canettes de plus... (Un scénario supplémentaire pour "Baston, le jeu qui craint")

Je vais vous parler aujourd'hui de "Baston", un jeu génial de 1985 (quand j'étais jeune, quoi !).

Un jeu mythique d'il y a bientôt trente ans, aujourd'hui rare et recherché. 
Le jeu: 

 Le jeu n'est, hélas, plus édité aujourd'hui, mais il reste quelques fans inconditionnels, dont je suis.
Je vous en résume le principe.
C'est un jeu de plateau dans lequel on bouge et on fait s'affronter des loubards, issus de gangs de banlieue rivaux. Il s'agit bien d'un jeu avec figurines même si celles-ci sont directionnelles et en carton.
L'ambiance est plutôt celle des blousons noirs d'une époque bien datée que celle de nos banlieues d'aujourd'hui.
Le plateau de jeu représente un bar et ses abords immédiats. On y place, tables, flippers, chaises et même canettes de bière, pour former un décors parfaitement modulable.
Le principal intérêt du jeu réside dans la programmation préalable des ordres de chacun des personnages.
Une fois les ordres rédigés (pour les trois tours suivants !), on commence à les appliquer. Evidemment, on sait à peu près à quoi s'en tenir au premier mouvement, mais avec les déplacements et les bousculades qui s’enchaînent  invariablement, la suite est beaucoup plus aléatoire. Fous rires garantis.
Celui qui aura le mieux réussi à anticiper les mouvements de ses adversaires s'en sortira peut être.
Coalitions de circonstance et trahisons opportunistes sont de mise, au delà de deux joueurs.
Plusieurs scénarios sont fournis avec les règles. Mais, depuis trente ans que je joue, j'ai un peu fait le tour.
Aussi, avec Laurent hier, nous nous sommes efforcés d'en créer un nouveau.
Le voici, il s'appelle: "Et pour quelques canettes de plus..." Je tente de respecter le format et la présentation du jeu original.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------


ET POUR QUELQUES CANETTES DE PLUS
"C'est pas avec ç'qu'i' nous reste qu'on va t'nir... Mais, tu vois c'que j'vois? !"

Fin de soirée classique chez Maurice, il a arrêté de servir à 3h00. Chacun a pris ses précautions et il reste quelques stocks sur les tables. Mais, bon, c'est samedi quoi ! On tiendra jamais jusqu'à l'aube !
C'est alors que Raoul jette un coup d’œil alentour. Son regard de prédateur s'attarde sur la table des "Requins Noirs". V'là t'y pas qu'ils ont de quoi faire eux ! Avec ça, on n'aurait pas la migraine avant lundi !
Mince, J'crois qu'ils nous ont vu ! S'rait con qu'ils aient eus  la même idée !

NOMBRE  DE JOUEURS: deux à trois.

NOMBRE DE PERSONNAGES / JOUEURS: deux minimum.

MISE EN PLACE: Chaque gang a ses habitudes dans le troquet et les gangs sont chacun dans un coin.
A deux joueurs, placer les adversaires, dans les coins opposés du troquet. A trois joueurs, exploiter en plus l'angle opposé aux toilettes.
Placer quelques tables accueillant au total, dix canettes dans chacun des coins occupés par un gang.
Placer ensuite aléatoirement les membres de chaque gang dans le quart du plateau qui est le leur (à l'aide de deux D10, selon le même principe que le placement des autres scénarios.
Les joueurs ne peuvent pas être sur les tables, au commencement de la partie.
- Il n'y a aucune autre canette disponible dans le bar, que celles amassées aux angles de la salle par chaque gang.
- Des personnages peuvent commencer à l'extérieur du bar dans le quart du plateau qui leur est réservé.

BUT DU JEU:

- Chaque gang  va essayer de piquer un maximum de canettes aux autres gangs pour pouvoir picoler jusqu'au bout de la nuit.
- Le Gang qui sortira avec le plus de canettes voit son camp gagner la partie. Chaque canette sortie du plateau de jeu rapporte un point de victoire pour son camp.
- Compter +1/4 de point d'expérience attribué à chacun des personnage du camp gagnant, sorti du plateau de jeu avant la fin du tour 15.
- Et 1/4 de point d'expérience par personnage sorti du plateau de jeu avant la fin du tour 15.

REGLES SPECIALES:

Dans ce scénario, où l'objectif est de récupérer un maximum de canettes du précieux liquide, briser une canette, même accidentellement, serait une erreur difficilement pardonnable vu le contexte.
Aussi, il est attribué une pénalité de 2 points de victoire, par canette brisée, au camp qui aura délibérément ou accidentellement brisé ces canettes, (que ce soit en les lançant, on en faisant une arme ou en renversant les tables sur lesquelles elles sont disposées).

- Il est interdit de ramasser les canettes de son propre camp avant le douzième tour, tour où les sirènes de police se font entendre. A partir de cet instant, on peut emporter toutes les canettes, même celles de son propre gang. En effet, l'arrivée des flics compromet la poursuite de la soirée chez Maurice et il faut désormais emporter le maximum de stocks avant de se barrer.  

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous avons donc testé immédiatement ce scénario élaboré ensemble.
Résumé en images.
Le placement initial. Laurent en bleu , moi en blanc. Aux deux angles de la pièce les tables, garnies de 10 canettes. 
Début des mouvements. Trois bleus se précipitent vers le camp adverse tandis que le quatrième se rapproche de l'entrée. 
L'un des perso blanc s'est faufilé et a déjà piqué 4 canettes, tandis qu'en haut à droite, la baston commence. 
En haut toujours, à trois contre deux, les blancs s'acharnent : un perso bleu, s'effondre sous les coups tandis qu'un autre s'étale de tout son long, ayant percuté l'angle du baby-foot dans sa course. 
Ayant liquidé leur premier adversaire, les trois blancs, s'acharnent maintenant sur un second (au sol) à grand coups de santiags. Sorti par une fenêtre, le quatrième s'élance, pour faire le tour du bâtiment en courant. 
Le second  perso bleu est H.S. (sous la petite table) avec deux canettes sur lui... les trois perso blancs vont se retourner contre un troisième. A l'extérieur, le quatrième, chargé de 5 bières, attend, en renfort. 



Avec deux persos H.S et un troisième qui n'aura pas eu le temps de quitter le plateau avant la fin du tour 15 (arrivée des flics) , Laurent est le grand perdant. 
 



A gauche, les 4 persos du vainqueur : 11 bières en poche et tout leur équipement. Ils vont pouvoir s’enivrer joyeusement.
A droite, "A" a été capturé. il n'a pas réussit à fuir à temps. Ses deux bras sont hors d'usage. Pris par la police, il a  perdu. tout son équipement. "B" et "C" sont H.S. et capturés aussi. "D" a réussi à prendre la fuite avec une canette. Je crains que ça ne suffise pas à le consoler de cette sévère rossée.
 Voilà, le scénario fonctionne bien et est assez drôle. Il convient sans doute de garder une partie de son gang en défense pour gêner au maximum les "voleurs" et défendre ses bibines. de plus, ces mêmes perso seront ceux qui pourront rafler ce qui reste à emporter dès le douzième tour,  quand les flics sont annoncés.
Laurent a été dominé tout du long, combattant toujours mon gang à un contre deux ou deux contre trois. J'ai du asséner cinq ou six fois plus de coups qu'il n'en a donné... pour le bilan que l'on sait.
Il me tarde de tester ce scénario à 3 joueurs.


2 commentaires:

Billy boyd a dit…

je recherche de l'aide pour me venger ,

bonne partie de jeu, avec quelques erreurs d'ordre qui m on valu des étourdissement a mes perso.
la prochaine fois ils serons en bloc dans le camp d’adverse .

Euthanasor a dit…

Bonjour,
Manifestement cet article est pas mal consulté. Il est vrai qu'il existe très peu de scénarios proposés sur le net.
Jàimerais bien qu'il y ait quelques retours pour ceux qui l'ont essayé. Ce serait chouette. Merci. Euthanasor